Profitez de réductions exclusives pour Noël avant la rupture des stocks 🎉

Poupée Kokeshi, entre histoire et signification

de lecture - mots

Depuis des siècles, les poupées occupent une place importante dans la vie des enfants. Ces dernières servent à développer leur imagination et à stimuler leur créativité. Mais au-delà de cela, les poupées ont également une signification culturelle et historique. La Poupée Kokeshi est un bon exemple en ce sens.

Découvrez son histoire et son utilisation aujourd'hui dans cet article !

L'origine de la poupée Kokeshi

On doit remonter au début du XIXᵉ siècle (fin de l'ère Edo), pour dater l'apparition de ces poupées. Elles viennent de la région du nord du Japon et représentent des petites filles, sculptées en bois. On les identifie à leur décoration laquée à la main, leurs corps cylindriques, leur tête ronde, ainsi que par leurs motifs multicolores.

Ils étaient autrefois, fabriqués à Tôhoku par des artisans qui avaient l'habitude de fabriquer des objets en bois comme des bols, des plateaux et des kokeshi, sous la demande de touriste au 17e siècle.

Il existe une multitude d'hypothèses concernant l'origine des kokeshi. Par exemple, certains chercheurs, pensent que ces poupées avaient été fabriquées à la mémoire des enfants sacrifiés, jadis, à cause de la famine.

Il y a une autre théorie, selon laquelle ces poupées représenteraient une invocation des divinités de la fertilité et des bonnes récoltes. Ainsi, ils représentaient le désir d'avoir un enfant.

On disait aussi que les kokeshi étaient utilisé en guise d'accessoires de massages, pendant les rituels pratiqués dans les onsens.

D'où vient le mot kokeshi ?

Vous pouvez vous poser la question sur la provenance du mot kokeshi, surtout lorsque l'on n'est pas japonais. En fait, tout comme son origine, l'étymologie du mot kokeshi est aussi confronté à de nombreuses hypothèses.

On dit que le terme "ko" découlerait de « qui »qui signifie "arbre" en japonais et "keshi" descendrait de "kezuru" qui peut être traduit par raboter, gratter. D'autres pensent plutôt que "ko" voudrait dire « enfant » en japonais et que « kezuru », l'équivalent de "keshi", signifierait supprimer et faire disparaître.

C'est important de vous informer que plusieurs mots désignaient par le passé les poupées japonaises selon les régions : kogesu, kiboko, deko, etc. Ce n'est alors qu'en 1940 que le mot Kokeshi a été standardisé entre les artisans et les collectionneurs japonais.

poupées kokeshi

Les différents types de poupée artisanale

La fameuse poupée Kokeshi, réalisée et peinte de façon artisanale par un artisan kijishi, est toujours en bois. On classe les poupées artisanales en fonction du critère géographique.

Chaque région qui détient son lieu de tourisme thermal, a réussi au fil du temps à se démarquer et ainsi développer un style de poupée bien à eux. 

C'est le cas de 10 régions principalement : Hijiori, Kijiyama, Nambu, Naruko, Sakunami, Tôgatta, Tsuchiyu, Tsugaru, Yajîro, Zaô. 

 À part le critère géographique, on classe aussi les kokeshi par rapport à leur design.

Les Dento Kokeshi : style traditionnel

Tout d'abord, nous avons le style traditionnel. Pour ce type de poupées, l'artisan respecte les formes et les couleurs caractérisant le style de sa région. Puisque les artisans, on recourt aux teintes naturelles locales, la forme de leur poupée reste simple et les couleurs sont limitées.

Le terme "dento" signifie « transmission de ce qui est fondamental » et effectivement, on parle bien de la version traditionnelle des Kokeshi.

Les Shingata Kokeshi : style moderne

Puis, nous avons le style moderne des poupées. On parle de poupées modernes à partir du début des années 1950. Leur particularité est qu'elles détiennent des couleurs et des formes non soumises à la tradition des ancêtres. Le terme "shingata" peut se traduire par " nouveau modèle".

Comment est fabriquée une poupée kokeshi ?

La poupée dento kokeshi, est toujours signée par le maître-artisan qui l’a fabriqué. Signer la poupée, certifie qu'elle a été fabriquée selon un savoir-faire précieusement sauvegardé.

Le bois kokeshi est obligatoirement séché à l'extérieur pendant une période d'un an minimum.

La plupart du temps, les poupées kokeshi sont faites à partir de deux bois: le mizuki (cornouiller) et le itaye-kaede (érable japonais), parce qu'ils supportent la sculpture, en restant tendres.

Sinon, les artisans peuvent prendre d'autres bois, comme le cerisier.

poupée kokeshi

La fabrication de la Dento-kokeshi

Lorsque le bois est assez sec, on le découpe en plusieurs morceaux qu'on grave et sculpte, à l'aide d'objets tranchants. À l'époque, on fabriquait les poupées kokeshi avec une tierce personne puis grâce aux tours à pied actionnés par le fabricant, les artisans pouvaient fabriquer les poupées tout seul avant l'apparition des modèles électriques.

La poupée dento-kokeshi, est reconnaissable par sa petite taille et son absence de membre.

Elle est composée de deux choses : une forme cylindrique, qui représente le corps et une boule assez ronde, qui fait office de tête.

Ensuite, après avoir été sculpté, on peint la poupée à la main. Le corps d'une poupée dento-kokeshi est généralement peint avec un équipement moderne, tandis que le visage, est fait traditionnellement à la main, par l'artisan. Tout artisan de dento-kokeshi, a sa pâte. Les experts peuvent reconnaître l'artisan à la vue de la poupée qu'il a fabriqué.

Enfin, on termine la fabrication de la poupée, en appliquant une couche de laque qui aura pour but de protéger les décors de l'usure et permettre ainsi, de faire perdurer sa conservation.

L'art de la fabrication de poupées kokeshi continue d'exister grâce à la transmission de père en fils.

La poupée kokeshi actuellement

À la différence des dento-kokeshi, les poupées kokeshi modernes, sont plus colorées, plus créatifs. Toutefois, cela n'empêche pas qu'elles sont fabriquées par des vrais artisans.

Les poupées kokeshi sont officiellement sacrées en tant que symbole du Japon. Elles sont tellement importantes pour les Japonais, que les premiers ministres japonais, félicitent chaque année, le créateur de la plus belle Kokeshi, depuis un concours lancé en 1954.

Les poupées kokeshi ont inspiré de nombreuses créations d'artistes modernes japonais. En effet, elles ont inspiré de nombreux artistes comme le célèbre producteur japonais de jeux vidos, Shigeru Miyamoto, dans sa création des avatars Mii, qui sont présent dans la console de jeu Nintendo Wii. C'est aussi le cas de la firme australienne The Aird Group. Elle a été influencée par les kokeshi pour sa marque de poupées design Kimmidoll.

Avec le temps, l'utilisation des poupées kokeshi a changé, ainsi que son côté symbolique.

Si vous souhaitez acheter une poupée kokeshi, sachez que vous pouvez le faire: en guise de cadeaux, de décoration ou même de porte-clé !

 


Recevez nos articles dans votre boite email.