Plus que quelques jours pour profiter de nos offres exclusives !

La poupée Barbie sirène, l’héritière d’une longue lignée de poupées d’exception

de lecture

La poupée Barbie sirène, l’héritière d’une longue lignée de poupées d’exception 

Qui a dit que les poupées étaient réservées aux petites filles ? Retrouvez votre âme d’enfant en vous procurant l’un de nos poupons ! Mais avant de succomber à l’un de nos produits, prenez le temps de découvrir la poupée Barbie sirène et l’univers de ses sœurs qui se comptent par milliers.

De la première poupée à la Barbie sirène 

Pratiquement 60 ans d’histoire séparent la poupée Barbie sirène de la première Barbie apparue sur le marché. 60 ans qui ont permis à ce jouet de devenir une véritable icône de la culture populaire. Pourtant, rien ne présageait à l’origine un tel succès.

D’ailleurs, contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas d’une création originale du fabricant. Effectivement, Ruth Handler, la femme du co-fondateur de Mattel, s’est largement inspirée de Bild Lilli, la première poupée au corps d’adulte. Elle a découvert cette dernière au cours d’un voyage en famille en Suisse en 1956. À cette occasion, sa fille Barbara lui avait réclamé cette poupée au physique atypique. Il fallait cependant attendre 3 ans plus tard pour qu’elle crée Barbie, dénommée ainsi en l’honneur de sa fille. 

Ce jouet d’un nouveau genre rencontra un franc succès dès son arrivée sur le marché. Pourtant, ce fut un pari risqué pour Mattel. Effectivement, le public américain n’avait jamais été confronté à un tel produit. Les poupées de cette époque affichaient pour la plupart des traits enfantins. L’opulente poitrine de la première Barbie, ses longues jambes et ses courbes voluptueuses pouvaient choquer cette Amérique puritaine des années 60. Contre toute attente, elle fut cependant bien accueillie par la critique. D’ailleurs, Mattel ne lésinait pas sur les moyens pour la mettre sur le devant de la scène notamment à travers des spots publicitaires et des émissions diffusées à la télévision. 

Dès les années 70, Barbie s’essaya à plusieurs métiers. Par ailleurs, sa garde-robe s’élargit exponentiellement. Désormais, elle commençait à susciter l’intérêt des collectionneurs d’autant plus que le fabricant produisaient déjà des éditions là série imitée. Après une décennie d’existence, ses traits avaient déjà changé. Les créateurs ont notamment allongé son visage. En outre, ils l’ont doté de mensurations plus réalistes, mais toujours en accord avec les canons de beauté de l’époque. Parallèlement, Ken, le petit ami de Barbie apparu dès 1961, avait aussi droit à plusieurs tenues. 

Dans les années 80, Barbie se vend à des millions d’exemplaires dans le monde entier. Quelques poupées reprennent les traits des personnalités les plus célèbres comme Madonna, la Princesse Diana ou encore des stars du grand écran. En outre, cette figurine commence à exercer des professions longtemps réservées aux hommes. Mattel entend transmettre un message aux petites filles en signant ses spots « We, Girls, can do anything. Right, Barbie? ». Un message clairement en faveur de l’émancipation des femmes. 

Dans les années 90 jusqu’en 2010, Mattel multiplie les partenariats avec des entreprises et des artistes de différents horizons pour la plus grande joie des collectionneurs. Nous citerons particulièrement la collaboration avec l’enseigne Christian Louboutin. Chaque année, de 2009 à 2011, sortait une poupée présentée dans ce qui ressemble à une boite à chaussure. Les exemplaires appartenant à cette série limitée sont très recherchés jusqu’à aujourd’hui. 

Malgré les innombrables partenariats, Barbie reste toutefois un jouet que les petites filles affectionnent particulièrement. Voilà pourquoi les créateurs ont également créé une petite ménagerie autour de ce personnage. Au fil des années, la jeune femme s’est entourée de nombreux amis et de quelques animaux de compagnie. Mais, elle compte aussi d'innombrables alter égos qui évoluent parfois dans un monde imaginaire à l’exemple de la poupée Barbie sirène. 

Une icône de la culture pop 

Avec ses 60 ans d’existence, cette poupée aura marqué les baby-boomers aux adolescents de la génération Z. Cette longévité et ce rapport privilégié qu’elle entretient avec les personnes de tout âge en font une grande figure de la culture pop. D’ailleurs, Mattel a maintes fois passé des accords avec différentes firmes pour faire des figurines Barbie empruntant les traits d’autres personnages. 

À titre d’exemple, voulant surfer sur le succès de la Reine des Neige, le fabricant a acquis les droits pour sortir une poupée Barbie Elsa. Une collaboration qui a permis à l’entreprise de réaliser de juteux bénéfices, mais qui pourtant se finira mal puisque Hasbro récupéra la licence bien plus tard. Toujours est-il que Mattel n’a pas pour autant abandonné cette stratégie.

En plus de multiplier les déclinaisons de ses poupées, le fabricant continue d’emprunter les traits d’autres personnages. De temps à autre, il s’attèle même à la fabrication de figurines représentant des super héroïnes de l’univers Marvel ou DC. Les amateurs des films de super heros à grand budget peuvent notamment se procurer une Barbie Wonder woman ou encore une Barbie Black Widow. Tout cela prouve que ces produits gravitent désormais avec les franchises les plus populaires et qu’ils constituent des figures marquantes de notre culture contemporaine. 

En outre, les poupées Barbie ont laissé une empreinte indélébile dans le mode de la mode à travers ses collaborations avec des modistes et des marques connues dans le monde entier. Effectivement, de nombreuses maisons de couture ont habillé la blonde californienne pour ne citer que Dior, Chanel ou encore Givenchi. En 2015, dans le cadre d’une collaboration avec la maison italienne Moschino, les deux enseignes avaient dévoilé un spot publicitaire montrant un petit garçon vantant les mérites de la poupée. Ce choix marketing a été salué par le public. Résultat, la poupée sera en rupture de stock en à peine une semaine. 

Par ailleurs, ces poupées ont aussi réussi à créer une véritable communauté autour d’elles. Nous avions déjà évoqué l’existence de collectionneurs férus d’éditions limitées et de pièces rares. Sachez que plusieurs conventions mettant à l’honneur cette poupée sont organisées chaque année. Toutefois, National Barbie Doll Collectors Convention est assurément the place to be. L’évènement rassemble chaque année des milliers de passionnés qui n’hésitent pas à exposer leurs plus belles acquisitions. Ce sera une occasion unique pour prendre des photos inoubliables qui sauront marquer les esprits. 

Et si la poupée Barbie était un symbole du féminisme ?

Barbie est souvent associée à tort à l’obsession pour le paraitre. Ses créateurs l’ont créée pour être irréprochables en toutes circonstances. Néanmoins, il faut également ne pas perdre de vue le rôle émancipateur de cette poupée. Elle fut l’un des premiers jouets à diffuser un message féministe. Avec ses nombreux métiers, elle encourageait les petites filles à rêver de la vie active et surtout à exercer la profession de leur choix. Le message passera discrètement à travers les spots publicitaires et berça l’enfance de plusieurs petites filles de la génération X.

Au milieu des années 80, Barbie renvoyait déjà l’image d’une femme indépendante. Elle n’est ni mariée ni mère et se consacre pleinement à sa carrière. Les petites filles découvrent ce mode de vie au travers des bandes dessinées pensées pour promouvoir son image. Plus tard, Mattel avait eu recours à des dessins animés puis à des films d’animation élaborés. Ceux-ci mettaient généralement en scène un vrai modèle de gentillesse qui relève de nouveaux défis pour briller dans son métier. Quelques fois elle ira prêter main-forte à ses amis qui sont confrontés à un problème quelconque. 

Depuis 1992, une version de Barbie candidate aux élections sort à l’occasion de chacune des présidentielles Américaines. Une démarche qui fait écho aux combats des femmes pour l’égalité des chances notamment en ce qui concerne la vie politique. D’ailleurs, les acheteurs ont le choix entre plusieurs Barbie aux origines ethniques différentes. De quoi aider les minorités à s’identifier à cette poupée. Le fabricant s’implique également dans plusieurs causes telles que la lutte contre le cancer. Pour donner du courage aux petites filles qui affrontent cette terrible maladie, Mattel distribue des poupées Ella dans les hôpitaux. Il s’agit d’une amie de Barbie touchée lui aussi par le cancer. 

Une stratégie marketing finement pensée 

Dès son lancement et jusqu’à nos jours, la poupée Barbie fait un carton. Et ses 69 ans d’existence en sont la preuve. Un succès que Mattel doit d’ailleurs à sa stratégie marketing finement pensée qui repose sur deux principes : adapter les poupées aux différences ethniques et culturelles et créer des campagnes suivant le nouveau comportement des consommateurs.

Des poupées pour tous

Chaque mois, l’équipe marketing de Mattel se livre à un brainstorming pour apporter du renouveau dans leur produit. Une opération basée sur les rapports d’enquêtes menées auprès des consommateurs. Les études se rapportent sur plusieurs points comme les tendances de la mode, les trends culturels, à ce qui plait en ce moment aux petites filles et ce que recherchent les collectionneurs. Ces informations, avec les expertises d’un large personnel composé de stylistes, de designers, patronniers, couturiers ou encore psychologues, vont permettre de créer un seul modèle de Barbie. De la posture à la chevelure, en passant par le maquillage, tout est travaillé de manière à bien représenter un style ou une profession.

À part les modèles en rapport avec la mode, la célèbre marque de poupée se donne à 100 % en lançant des poupées inclusives. Il s’agit d’une stratégie marketing à double objectif : étendre la part de marché et représenter chaque enfant. Ainsi, à partir des années 60, nous retrouvons de plus en plus de Barbie dont l’apparence rappelle une appartenance sociale et culturelle, comme la Barbie Punk. Et parmi les nouveaux modèles, on compte la Barbie musulmane portant un hijab et la collection de Barbie non-genrée pour suivre le courant de la « liberté pour tous ». 

Une ligne spécifique à chaque pays existe également. Celle-ci est élaborée à partir d’insights plus précis conçus dans les 55 bureaux répartis dans le monde. À partir de ces données, l’entreprise adapte les Barbie aux caractères physiologiques ainsi qu’aux cultures et modes locales. La Barbie Shanghai et India constituent d’ailleurs des exemples concrets avec leurs couleurs de peau et de pupilles bien déterminées. 

Des actions adaptées aux nouveaux besoins des consommateurs 

Mattel continue d’innover ses poupées et a créé des offres dérivées de Barbie afin de s’adapter aux nouveaux comportements de ses jeunes consommateurs. Alors que Mattel a réalisé ses meilleures ventes avant la démocratisation des réseaux sociaux, l’entreprise voit ses chiffres d’affaires en baisse depuis que les fillettes jouent moins à la poupée. En effet, les écrans prennent une part importante dans le quotidien des enfants qu’ils en oublient les jouets physiques. 

Mattel a bien compris la place de la technologie dans les jeux. Et pour remettre Barbie d’aplomb et rester dans l’esprit de ses jeunes consommateurs, la franchise a donc créé un univers autour de la poupée Barbie. Pour cela, elle compte beaucoup sur les divertissements comme les films et les spectacles. Aussi, internet étant un canal marketing à part entière, Barbie est aujourd'hui présente sur les réseaux sociaux et possède son propre profil Facebook et Twitter. Quant à Barbie.com, le site officiel de la poupée, est la première plateforme au monde la plus visitée par les petites filles. 

Enfin, la stratégie marketing de Barbie repose sur l’extension des points de contact. Ainsi, à part la radio, la presse et la télévision, elle accompagne également plusieurs produits. La marque recense désormais environ une cinquantaine de produits dérivés issus du domaine de la cosmétique, textile, maroquinerie, pâtisserie ou encore les jeux. Pour cela, Mattel repose sur des contrats avec des marques connues comme Mac, Chauss’Europe, Gipsy ou bien Ravensburger. 

La Poupée Barbie sirène : un concept novateur   

Mattel, grand fabricant de jouets dans le monde entier, est connue pour sa vocation de fabriquer des Barbie qui reflètent ce que voient les enfants. D’où le lancement des Barbie chauves pour donner de l’espoir aux enfants atteintes du cancer. Il y a quelques années, la franchise a aussi eu l’idée de créer une poupée atteinte de Vitiligo, une maladie cutanée rare causant une perte de couleur de la peau. Une façon comme une autre d’apprendre la tolérance et la différence aux enfants. 

Toutefois, l’entreprise reste un créateur de jouet comme un autre avec un objectif commun : celui d’amuser les tout-petits. Ainsi, avec certaines de ses collections, Mattel entend s’éloigner de son leitmotiv pour emmener les enfants dans un monde imaginaire et féérique. Parmi les Barbie mythiques les plus connues, nous avons la Barbie Sirène. Innovation de 1992, elle a fait des ravages sur le marché français et constitue une pièce phare sur les étagères des collectionneurs. 

Cette collection se distingue rapidement par sa queue de poisson lumineuse et sa chevelure qui change de couleur dans l’eau glacée. Par ailleurs, comme de nombreux modèles de cette époque, la poupée chante sous l’eau. Et tout comme les autres collections Barbie, la version Barbie se décline en quatre silhouettes dont le classique, la petite, la grande et la ronde. Plusieurs carnations sont aussi proposées sur les rayons pour incarner un maximum d’appartenance ethnique et pour permettre à toutes les filles de revêtir le personnage de la petite sirène. 

La franchise a d’ailleurs financé quelques réalisations cinématographiques autour de la Barbie sirène afin de promouvoir le produit. 2017 marquera la sortie de Barbie et le Secret des Sirènes, un des 17 longs métrages de Barbie. Fort de son succès, le film a eu une suite en 2018. Fidèle au concept de la poupée, cette production met en scène une surfeuse hors pair dénommée Merliah. Cette dernière découvre subitement ses étranges pouvoirs lors d’une compétition de surf. Après avoir été accidentellement remportée par les vagues, Merliah est tombée de sa planche et découvre qu'elle peut respirer sous l’eau. Par la même occasion,  ses cheveux ont changé de couleur. Un scénario digne d’une publicité commerciale, mais qui divertit très bien les enfants. 

Où acheter sa poupée barbie sirène ?

Chaque année, plus de 58 millions de poupées Barbie sont vendues dans le monde entier. Pour satisfaire cette demande, le fabricant continue de produire des exemplaires de ses poupées phares. Et heureusement, vous n’aurez aucun mal à dénicher un site marchand commercialisant cet article. 

Toutefois, sachez que la vente de poupées ne suscite pas uniquement l’intérêt des petites filles. Vous êtes nombreux à acheter des poupons reborn à travers notre boutique en ligne. Les habituées savent déjà tout le soin que nous accordons à nos produits. Pour nos poupées ultra-réalistes, nous vérifions que chacune d’elles correspond parfaitement à la description avant de les expédier à votre adresse. Nous comptons également vous livrer des poupées barbie sirène en excellent état. 

Néanmoins, bien que nous accordons énormément d’importance à la qualité des produits que vous recevrez, nous laisserons leur boite intacte. Ainsi, nous ne vous priverons pas de ce moment d’émerveillement pendant l’unboxing. Notre équipe maintient également le contact avec de nombreux fournisseurs. Grâce à notre large carnet d’adresses, nous épargnant une mauvaise surprise à notre aimable clientèle au moment de passer commande. Nous nous démenons en effet pour nous approvisionner dans les meilleurs délais et vous éviter toute rupture de stock. 

Dans tous les cas, cette poupée plaira certainement aux petites filles amatrices d’activités nautiques. Si vous êtes à la recherche d’un beau cadeau pour votre bout de choux, consultez nos rayons virtuels dès à présent.  

Texte